2I0A9594.jpg

Immigrée au Québec en 1969 c’est d’abord en tant qu’enseignante que Marta Saenz de la Calzada arrive en Abitibi-Témiscamingue. Portant en elle un bagage artistique très riche, le théâtre, la poésie et la peinture sont au cœur de son éducation et de sa vie.

 

Conteuse bilingue, elle participe à des festivals à l'international en français et en espagnol. Artiste polyvalente, Marta Saenz de la Calzada a interprété différents rôles. Elle a participé à plusieurs éditions du Festival de contes et légendes de l'Abitibi-Témiscamingue et a conté dans de nombreux festivals au Québec. Elle participe actuellement au programme Circuit Paroles Vivantes du Regroupement du Conte du Québec.

 

Elle utilise ses différentes compétences (écriture, traduction, mise en scène, animation et interprétation) dans le milieu de l’éducation (elle fait partie du répertoire de Culture à l’école) et des services à la communauté avec ses contes et ses écrits. Membre du cercle de conteurs, elle réside à Rouyn-Noranda.

Espagnole Abitibienne, elle s’intéresse à l’histoire de sa région. Immigrante, elle parle des choix, des déchirures, de la vie de ces Québécois déracinés, arrivés coloniser une région sauvage. Et de leur rencontre avec les Anicinabés, premiers habitants de l’Abitibi.

 

Avec des contes fantastiques, des contes érotiques, et de légendes, cette conteuse a un bel éventail à proposer.

Calq_cyan.jpg
logo parole vivante.com.jpg
Capture d’écran 2019-11-12 à 16.09.06.pn
grandes-gueules.jpg
Actuellement participante au
Programme Circuit Paroles Vivantes
du Regroupement du Conte du Québec
Plusieurs fois récipiendaire
des bourses du CALQ
Prix du CALQ :
créatrice de l'année Abitibi-Témiscamingue 2016
Premier prix
au concours de la grande menterie
FCLAT (Val d'Or)
Festival des Grandes Gueules (Trois-Pistoles)
2014
Capture d’écran 2019-11-12 à 16.04.06.pn
Capture d’écran 2019-11-12 à 16.21.54.pn
havane.jpg
Premier prix au concours
"Contar la vida"
au Festival Primavera de Cuentos (La Havane)
2017
Finaliste au Prix Charles Biddle
2018
Prix littéraire
de l'Abitibi-Témiscamingue
pour le recueil de poésie
"Laisse-moi te haïr"
2007